Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Les restes de poissons sont rares, mais quand le sol n'est pas acide et que l'archéozoologue est (très) persévérant, il lui arrive de retrouver quelques mâchoires de brochets ou autres arêtes de truite. Et il est certain que les rivières, les lacs et les torrents étaient fréquentés à l'époque gauloise par tous les poissons indigènes."
- Anne Flouest, Jean-Paul Romac, La cuisine gauloise continue, Bibracte & Bleu autour, 2006, p. 63.

La pêche est l'une des nombreuses activités sur lesquelles l'association Cerda - Artisanat se penche, en tant que résultante de plusieurs artisanats et comme moyen d'obtenir de la nourriture.

Voici un exemple de trident / foëne de pêche, forgé par Agrognos et Vogiantios. D'après original de la transition La Tène C1 - La Tène C2 retrouvé sur le site éponyme de La Tène.

Cet objet, entièrement réalisé en acier doux, mesure une trentaine de centimètres de longueur. Douille circulaire non soudée, percée d'un trou pour un clou de fixation à une hampe en bois. Les dents sont toutes de section circulaire et terminées chacune par une barbelure.

Ce type de mobilier, parfois retrouvé en contexte laténien, est habituellement interprété comme étant un vestige d'une activité de pêche au trident.

D'après observation de visu de l'artefact original au Laténium, publié in VOUGA 1923, pl. XXIII.

VOUGA 1923, pl. XXIII.

VOUGA 1923, pl. XXIII.

Trident en cours de forgeage.

Trident en cours de forgeage.

Trident forgé.

Trident forgé.

Cette partie métallique est ensuite montée sur une hampe en frêne d'environ 2 mètres.

 

Truite et trident.

Truite et trident.

Pour cette nature morte, la truite a déjà été vidée.

Pour cette nature morte, la truite a déjà été vidée.

Tag(s) : #Pêche, #Alimentation, #Forge

Partager cet article

Repost 0