Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tentative de pyrogravure à l'ancienne à l'extrémité proximale d'une hampe de lance en frêne munie en extrémité distale d'un fer de lance reproduit d'après un fer du site éponyme La Tène (La Tène C1b - La Tène C2a).

L'artefact original, un talon à soie en fer encore piégé dans un fragment organique de la hampe, a disparu depuis sa découverte. Le décor géométrique qu'il portait, peut-être peint, sans doute pyrogravé, n'est connu qu'à travers une aquarelle de Louis Favre.

Il s'agit ici d'un essai, qu'une absence de pudeur en la matière nous autorise à vous montrer. Le veinage du frêne est une difficulté dans la création de décors harmonieux par l'art de la pyrogravure, à plus forte raison lorsqu'il s'agit d'un premier jet avec une pointe de fer chauffée.

Prochaine étape : s'améliorer et effectuer ce type de décor sur la réplique de ce type de talon à soie.

D'après Louis Favre. Aquarelle sur papier, 55 x 44 cm, circa 1865. MCAN. In: Archéologie Neuchâteloise, 39.

Décor de hampe de lance laténienne. Partie I.
Tag(s) : #Armement, #Bois, #Pyrogravure, #Art

Partager cet article

Repost 0